Esham, Raven & Fenril Chronicles


    Grève

    Partagez

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Lun 3 Avr - 20:50

    Ambrien a écrit:
    Il peut licencier la veille de la fin du contrat, uniquement pour garder la flexibilité que lui offre le CPE.

    1) Ca lui coute 8% des salires déjà versé plus le cout d'un recrutement estimé en général à un an de salaire.

    Ce n'est pas dans l'interet d'un patron qui a un besoin réellement fixe.

    Alors effectivement les patron voulant faire le mal pour le mal pourront licensier à la chaine... mais leur boite ne sera pas concurenciel avec les autres boites au comportement plus rationnel et elles couleront.

    Danilo a écrit:En cas de licenciement, l'employeur pe te renvoyer chez toi du jour au lendemain.

    Faux, il y a un préavis. Tu as le temps de tout récupérer.

    Ambrien a écrit:
    Au bout du compte, il est viré, et a perdu un an de recherche pour se trouver un vrai boulot

    Va faire un saut sur les sites d'offres d'emplois et regarde la différence que peut faire 1 an d'experience et on en reparle.

    J'ai des amis qui rament depuis longtemps parce qu'ils n'ont pas cette magique 1ère experience en entreprise quand, avec le même diplôme mais un simple stage de 6 mois, une fille pourtant discriminée en chime a trouvé limite en claquant des dois une super place.

    Ambrien a écrit:
    Ca sortira qui de la galère? A 26 ans c'est "Bye Bye" les jeunes qui cumulent les CPE.

    Encore une fois tu oublie la valeur de 2 ans d'experiences professionnelle.

    Ambrien a écrit:
    Quitte à choisir, je préfère le CDD au CPE pour les moins de 26 ans.

    Moi pas, car j'ai lu l'intégralité des avantages qu'offre le CPE. Pour preuve, actuellement le contrat qui serait idéal pour moi serait un CNE qui cumule les avantages d'un CDI et d'un CDD (à 2% pres).

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mar 4 Avr - 7:38

    Astrid a écrit:Moi pas, car j'ai lu l'intégralité des avantages qu'offre le CPE. Pour preuve, actuellement le contrat qui serait idéal pour moi serait un CNE qui cumule les avantages d'un CDI et d'un CDD (à 2% pres).

    Ha, j'aimerai bien que tu m'expliques pourquoi, parce que je risque de passer sous ce contrat là prochainement.

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mar 4 Avr - 9:14

    C'est un cas très particulier.

    Je suis actuellement un "consultant freeelance" passant par des sociétés de Portage ou des agences d'interim pour mes mission mais reste ouvert à des CDD et CNE pour les missions. Je réponds aux besoins des entreprises lorsqu'ils ont besoin de moi (Pour les SSII c'est "lorsqu'ils peuvent me louer très cher à d'autres entreprises") donc ma paye est TRES superieure à ce qu'elle serait en CDI.

    Seulement, bien qu'ayant un revenu assez fiable vu la forte demande dans ma branche, les banques refuseront de me pretter de l'argent pour un achat immobilier supplémentaire (le 1er je l'ai mis en place alors que j'étais sous CDI). Ce qui est dommage compte tenu d'opportunité se présentant à moi (et présentant de plus un interet "sociale").


    *************

    J'ai trouvé ce [ur=http://maitre.eolas.free.fr/journal/index.php?2006/03/25/309-faisons-le-point-sur-le-cpel]blog[/url] très intéressant. D'autant que c'est un juriste et qu'il est donc meilleur que moi pour interpretter les textes de loi.

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mar 4 Avr - 9:34

    http://maitre.eolas.free.fr/journal/index.php?2006/03/29/312-remettons-en-une-couche-avec-le-cpe

    C'est marrant de voir un juristeprendre le contrepieds.

    Bon, là il donne un argument anti-CPE phénoménal :Il est anti-constitutionnel car il protege trop bien l'employé par rapport à un autre employé qui aurait un CDI.
    avatar
    Ambrien
    [Grand Maître]
    [Grand Maître]

    Nombre de messages : 10279
    Age : 39
    Localisation : Le Havre
    Date d'inscription : 14/12/2005

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Ambrien le Mar 4 Avr - 10:16

    plus le cout d'un recrutement estimé en général à un an de salaire.

    ??? Des précisions svp.

    Ce n'est pas dans l'interet d'un patron qui a un besoin réellement fixe.

    Justement s'il a un besoin fixe, qu'il prenne un CDI non?

    Alors effectivement les patron voulant faire le mal pour le mal pourront licensier à la chaine... mais leur boite ne sera pas concurenciel avec les autres boites au comportement plus rationnel et elles couleront.
    Il ne faut pas être si manichéen.
    En outre, 8% du salaire ça ne fera pas forcemment la différence.

    Faux, il y a un préavis. Tu as le temps de tout récupérer.
    C'est exact.

    Va faire un saut sur les sites d'offres d'emplois et regarde la différence que peut faire 1 an d'experience et on en reparle.

    J'ai des amis qui rament depuis longtemps parce qu'ils n'ont pas cette magique 1ère experience en entreprise quand, avec le même diplôme mais un simple stage de 6 mois, une fille pourtant discriminée en chime a trouvé limite en claquant des dois une super place.

    J'en conviens. Quand bien même il trouve une place gràce à son expérience, c'est une place pour une place. Actuellement quelqu'un est pris pour ce même emploi qui sera donné au jeune plus expériementé après le CPE. Ca ne crée pas d'emplois pour autant, ça change juste les personnes qui les obtiennent.

    Moi pas, car j'ai lu l'intégralité des avantages qu'offre le CPE.

    Je les ai lu également.

    http://maitre.eolas.free.fr/journal/index.php?2006/03/29/312-remettons-en-une-couche-avec-le-cpe

    C'est marrant de voir un juristeprendre le contrepieds.

    La première partie est interessante, elle compare les avantages d'être licencier dans trois formes de contrats. Le CPE est en effet plus valable pour l'employé en terme d'argent.
    Cependant, ce qui est reprocher au CPE ce n'est pas les indemnités de licenciements c'est la facilité avec laquelle on peut licencier.

    La seconde partie m'a l'air très spéculative et visiblement à de nets tendances économistes. Je peux te sortir le même genre de propos avec un spécialiste du social. C'est toujours plus ou moins pareil, l'un met au centre de son propos l'argent et le second les hommes.

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mar 4 Avr - 11:42

    Astrid a écrit:C'est un cas très particulier.

    Sympa, on est dans la même situation (ou peu s'en faut). Comme ma commerciale ne gère que des freelances, elle a un peu de mal à me trouver un contrat qui m'aille (pour le moment, je ne souhaite pas passer freelance), donc elle me mets sous CNE, et je démissionne dès que je n'ai plus de poste.
    Quels sont les défauts d'être freelance ? (au cas ou je doive sauter le pas)

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mar 4 Avr - 11:45

    Ambrien a écrit:
    plus le cout d'un recrutement estimé en général à un an de salaire.

    ??? Des précisions svp.

    Attention, Joel, je ne sais si ces infos sont valables pour les emplois non qualifiés (trouver un manutentionnaire, ça ne doit pas couter grand chose).
    Sinon, pour Ambrien, il faut compter le coût du recrutement (annonces, entretiens ...) qui est assez élevé pour que la majorité des entreprises préfèrent directement le cooptage.
    Ensuite, la formation.
    Tu rajoutes les personnes qui ne seront pas retenues : recrutées mais qui ne font pas l'affaire, ou bien qui n'aiment pas le poste.
    Tu ajoutes tout ces coûts, fais la moyenne, et tu dois avoisiner l'année de salaire.

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mar 4 Avr - 14:12

    Ian d'Ambre a écrit:cooptage.
    c koi ?
    avatar
    Ambrien
    [Grand Maître]
    [Grand Maître]

    Nombre de messages : 10279
    Age : 39
    Localisation : Le Havre
    Date d'inscription : 14/12/2005

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Ambrien le Mar 4 Avr - 15:21

    Ian d'Ambre a écrit:Tu rajoutes les personnes qui ne seront pas retenues : recrutées mais qui ne font pas l'affaire, ou bien qui n'aiment pas le poste.
    Tu ajoutes tout ces coûts, fais la moyenne, et tu dois avoisiner l'année de salaire.

    Je veux bien le croire... Vous avez un article traitant de ce sujet. Non pas que je vous crois pas sur parole, mais je ne vous crois pas sur parole Wink

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mar 4 Avr - 15:26

    Alan a écrit:
    Ian d'Ambre a écrit:cooptage.
    c koi ?

    Quand tu fais rentrer un ami dans ta boîte. C'est le terme qui a remplacé piston (vu que le piston n'existe plus vraiment). En général, quand un DRH à besoin de recruter une personne, il fait circuler l'offre d'emploi sur le réseau de l'entreprise. Pour que les salariés puissent lui conseiller (coopter) des proches ou amis. Ca diminue les coûts et les temps de traitements. Parce qu'une offre mise sur internet, c'est des centaines de CVs à traiter et pas mal d'entretien. Dans le cas du cooptage, on échappe pas à l'entretien, mais on échappe au traitement des CVs.

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mar 4 Avr - 16:00

    Ambrien a écrit:
    plus le cout d'un recrutement estimé en général à un an de salaire.

    ??? Des précisions svp.

    Pour les postes qualifiés, ca coute tellement cher que les entreprises payent à prix d'or des "chasseurs de tête" qui ne font que ca (ces entreprisent dimminuent leurs propres frais puisqu'un employé non placé pour tel client pourra l'etre pour tel autre).

    Un an de salaire je l'ai lu il y a super longtemps et c'est sensiblement ce que prennent les chasseurs de têtes pour des postes d'ingénieurs.

    Sinon je peux demander à mon frere directeur, depuis peu, d'une boite d'interim. Comme leur mission consiste aussi à placer des gens en CDI je pourrais lui demandé la hauteur de sa commission.


    Ambrien a écrit:
    Ce n'est pas dans l'interet d'un patron qui a un besoin réellement fixe.

    Justement s'il a un besoin fixe, qu'il prenne un CDI non?

    Mais ca lui permet de mieux tester son employé, de le voir tenir sur une période complete. Prenons un cas précis, la comptabilité. La fin de période comptable n'a aucun rapport en terme de stress que le reste de l'année. Si tu test ton employé sur 3 mois hors "fin de periode comptable" et qu'il ne supporte pas la pression du stress le moment venu, c'est très bof.

    Autre chose, pour le CNE, l'entreprise ne sait pas encore si sa croissance est fiable. Elle l'espere tout au mieux. Donc elle prends un CNE, et si l'embellie économique ne se confirme pas, elle licencie le nouvel arrivant, et pourra lui expliquer. Mais contrairement à un CDI, elle aura le droit de réembaucher si, contre toute attente, quelques mois plus tard un gros contrat change de nouveau la donne. Les petites entreprises ont un besoins de flexibilité superieur aux grosses, leur business changeant de tout au tou en un seul contrat.

    Pour le CPE, on ne sait jamais comment va se comporter sur le long terme une personne dont c'est la première experience professionnel. En toute honneteté, pour ma part, la première année, j'étais d'une rigueur professionel exemplaire et n'utilisait meme pas le mail à des fins perso, après une longue periode d'intercontrat, c'était tout l'inverse : j'avais pris conscience de mon efficacité et que je pouvais me donner à même pas 50% de mes capacités et etre toujours considéré comme efficace (voire plus vu que je faisait des heures sup...)




    Ambrien a écrit:J'en conviens. Quand bien même il trouve une place gràce à son expérience, c'est une place pour une place. Actuellement quelqu'un est pris pour ce même emploi qui sera donné au jeune plus expériementé après le CPE. Ca ne crée pas d'emplois pour autant, ça change juste les personnes qui les obtiennent..

    Oui mais c'est réparti de façon plus équitable.

    De plus, en fait, ca créra des emplois supplémentaires aussi, de par la flexibilité offerte aux entreprise. J'ai lu une grande enquête anti-CPE qui insistait sur le peu d'emplois créé selon leurs estimations... Mais, bien qu'anti-CPE (ils auraient preferré une baisse des charges, plus créatrice d'emplois à leurs yeux), ils admettaient que ca crérait des emplois.

    Je n'ai plus les chiffres en tête mais ca doit se retrouvé.

    A noter fait vicieux, que selon la simulation ca commencera par créer bcp d'emplois puis par faire plus de licenciement pour enfin se stabiliser. C'est la valeur à stabilité qui m'importe, mais pour les élections présidentielles, les chiffres seront encore ceux de la pleine periode de création d'emplois. Et j'avoue ca je trouve ca vicieux.

    [quote=Ambrien]La première partie est interessante, elle compare les avantages d'être licencier dans trois formes de contrats. Le CPE est en effet plus valable pour l'employé en terme d'argent.
    Cependant, ce qui est reprocher au CPE ce n'est pas les indemnités de licenciements c'est la facilité avec laquelle on peut licencier.
    [/quote]

    Sauf que ce les entreprise ont pour but de créer de l'argent. Si ca coute plus cher, ce n'est pas interessant. Effectivement, je me demande un peu si une entreprise a vraiment interet à utiliser ces nouveaux contrat.... Mais je ne connais pas assez les coûts et contraintes des licenciments pour les contrat classique pour le déterminer précisément. Et je ne parle pas de ce qui est versé à l'employé ou aux assedic, ca je le sais Smile

    Ambrien a écrit:
    La seconde partie m'a l'air très spéculative et visiblement à de nets tendances économistes. Je peux te sortir le même genre de propos avec un spécialiste du social. C'est toujours plus ou moins pareil, l'un met au centre de son propos l'argent et le second les hommes.

    Perso, je travail pour gagner de l'argent. Je n'ai pas la chance de faire un metier qui serait aussi une passion et une fierté (comme prof ou instit selon moi). Mettre en avant le social est souvant "noyer le poisson", car la majorité est dans mon cas. En revanche, contrairement à beaucoup, l'instabilité et l'inconnu ne me fait pas peur. En tant que joueur, j'ai l'habitude de tabler avec risques et esperance et n'hesite pas à le faire IRL. Au discours "en rentrant à la SNCF tu aurais la sécurité de l'emplois" je réponds "au détriment du salaire, et ce dans une structure tentaculaire au sein de laquelle je n'aurais que peu de poids".

    L'argument basé sur l'argent, c'est des chiffres et donc objectif. Le social, c'est forcément subjectif. Moi je veux du changement, un autre voudra de la sécurité. Là ou je vais vouloir la capacité d'influer, un autre voudra se sentir encadré...

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mar 4 Avr - 20:36

    Pour en revenir à l'opposition CDD/CPE.
    Avec le CDD, tu sais à quoi t'en tenir. Ton contrat se termine à telle date, et tu peux commencer à chercher du taf avant la fin. Avec un CPE, tu es dans le flou complet. La veille des deux ans, tu peux recevoir ton billet d'adieu. J'ai vécu le stress de la fin de CDD d'un an, où tu commences à négocier avec ton patron sur la suite ("bon, on te propose un CDD de six mois maintenant"), j'imagine la surcharge des deux ans de CPE dans le flou, la peur que le lendemain on te vire.

    Autre chose : jamais une banque ne te prêtera de thunes pour acheter une baraque. Quand je vois la bataille auprès des banques alors qu'on était mariés, en CDI (période d'essaie finies), stables, blancs, bien français, avec 20% d'apport personnel sur les 152000 de la maison, je me doute bien que le type en CPE, il pourrait aussi bien être en stage café-photocopies !
    (le blanc bien français, c'est suite à mes discussions avec tous mes collègues noirs ou basanés qui te racontent la galère pour seulement louer, et qu'on leur répond "pas d'arabe dans cet immeuble")

    Enfin, Astrid, tu dis que les détracteurs racontent la plupart du temps des conneries pour soutenir leur camp. Je vais donc me faire un plaisir de démonter le vrai/faux du site du premier ministre sur le CPE Smile
    http://www.premier-ministre.gouv.fr/bataillepourlemploi/article.php3?id_article=43

    1. Le CPE implique une baisse des salaires moyens pour les jeunes comme le faisait le CIP en 1994.

    Le CPE comporte une garantie de rémunération et en aucun cas, les rémunérations ne pourront être inférieures au régime commun des salariés. Le CPE n’est en aucun cas un nouveau CIP, ces deux contrats étant totalement différents l’un de l’autre. Ainsi, le CPE ne comporte aucune forme de salaire plafond.
    Vrai. Mais comment négocier une augmentation de salaire lorsque le patron peut rompre le contrat aussi aisément ? Le premier qui moufte, il passe à la trappe, et au suivant. En plus, il sert d'exemple pour les autres...

    2. Avec le Contrat première embauche, on n’est payé qu’au SMIC.

    Le salaire versé avec le Contrat première embauche ne comporte aucun plafond. Comme dans tout contrat de travail, il est fixé par négociation entre le salarié et l’employeur. Il faut également savoir que l’employeur est tenu de respecter, en fonction du niveau de poste occupé par le jeune, au minimum le salaire prévu par la convention collective dont l’entreprise dépend.
    Idem point 1. En CDI, j'ai actuellement toutes les peines du monde à décoller du minimum garanti par ma convention collective. Pour être franc, mon DRH m'a clairement dit que je n'en décollerai jamais. Et a conclu en disant que c'était la faute de la convention qui obligeait à un minimum...

    3. Le Contrat première embauche n’apporte aucun avantage au salarié par rapport à un contrat classique.

    Le droit individuel à la formation sera ouvert dès la fin du 1er mois (dans les contrats à durée indéterminée, le droit individuel à la formation ne s’ouvre qu’au bout d’un an, et pour les CDD le salarié doit avoir travaillé au moins 4 mois - consécutifs ou non - dans les 12 derniers mois).
    Certes, c'est un bon point. Encore faut-il tenir un mois... Mais un vrai bon point.

    4. Le Contrat première embauche est un contrat à durée indéterminée.

    Tout comme le Contrat nouvelle embauche, le Contrat première embauche est un CDI.
    Rien à dire.

    5. Entre 18 et 25 ans, on n’a droit qu’au Contrat première embauche.

    Le Contrat première embauche n’a aucun caractère obligatoire ou automatique. Ainsi, parallèlement au CPE, le CDI classique et le CDD existeront toujours. Le Contrat Première Embauche est une opportunité supplémentaire offerte aux jeunes et aux employeurs.
    Personnellement, en tant que patron, si j'ai le choix entre les deux, je proposerai un contrat qui m'avantage clairement : CPE, en avant toute !

    6. Les femmes enceintes se retrouvent directement menacées par le Contrat première embauche car il pourrait permettre à leur employeur de les licencier sans motifs durant la période d’essai.

    On ne peut pas licencier une femme enceinte pendant la période de consolidation, au même titre que dans le cas d’un CDI classique. La période de consolidation ne permet pas de jouer avec les règles de base et de mettre fin au contrat en utilisant quelque type de discrimination que ce soit.
    Vrai. Mais avec le CNE (qui est la copie conforme du CNE pour les entreprises de moins de 20 salariés), les prud'hommes sont surchargés de plaintes : l'employeur pensant qu'il peut licencier sans contrainte, il est moins regardant. Et du coup licencie des femmes enceintes, des handicapés ou des employés victimes d'accident du travail sans forcément penser à mal, en se pensant réellement dans son bon droit. Bref, ça ne profite à personne : l'employé tout comme l'employeur se retrouvent lésés par la "publicité mensongère" autour du contrat.

    7. Le Contrat première embauche, c’est avant tout davantage de précarité dans le domaine de l’emploi.

    Le Contrat première embauche prévoit des garanties spécifiques telle la protection renforcée en cas de licenciement. En effet, en cas de rupture du CPE après 4 mois, une allocation forfaitaire spécifique de 490 euros par mois, financée par l’État, sera versée pendant 2 mois au jeune lorsque celui-ci ne peut pas prétendre à l’assurance chômage.
    Cette allocation est-elle compatible avec le RMI ? Si non, à combien se monte la différence avec le RMI ? Je pense que la différence doit être minime. Mais bon, chaque euro est bon à prendre, rien à redire là-dessus.

    8. La notion d’ancienneté est prise en compte par le Contrat première embauche en cas de rupture du contrat.

    Si le Contrat première embauche adapte la procédure de licenciement pendant la première année, le préavis est obligatoire et augmente avec l’ancienneté, et ce, dès la fin du premier mois.
    Mais de combien est ce préavis ? Quelques semaines, à tout casser. Je subodore l'arnaque quand on se contente de me dire que le préavis augmente sans pour autant annoncer une seule durée...

    9. Avec le Contrat première embauche, on n’a pas accès aux crédits bancaires.

    La Fédération française des banques s’engage à traiter le Contrat première embauche - et le Contrat nouvelle embauche - comme le CDI pour accorder un prêt à la consommation ou au logement.
    Vu comment les CDI sont mal traités, ça ne les engage pas à grand chose...

    10. Avec le Contrat première embauche, l’accès au logement est facilité.

    Afin de faciliter l’accès au logement, les possibilités offertes par Locapass seront systématiquement proposées aux titulaires de Contrat première embauche lors de la signature du contrat. Ce dispositif donne droit à une avance de caution remboursable sans intérêt sur 3 ans et à une prise en charge par Locapass des loyers impayés pour une durée maximale de 18 mois.
    Calculez avec moi : vous êtes en période d'essai pendant 24 mois. Et vos loyers impayés sont couverts pendant 18 mois. Pourquoi une différence de 6 mois ? Mystère...
    Du point de vue des logeurs, ils sont de toute façon loin du standard : salaire double voire triple du prix du loyer, deux garants (de préférence habitant le même département que le loueur), etc.
    L'avance de caution est cependant une bonne chose. Pourquoi ne pas la généraliser ?

    Bref, même le site du premier ministre est un peu flou en ce qui concerne les avantages accordés aux signataires d'un CPE. A part pour les patrons, qui ont un intérêt certain...


    Citation d'Hazouz Begag, de tête : "Les patrons qui prendront leur pied à licencier au bout de deux ans moins un jour ne seront à mon avis pas très nombreux."
    Réponse de moi, de tête aussi : "Quel est l'intérêt de la période d'essai de deux ans alors ?"

    J'imagine que la réponse serait du genre : "pour que l'entreprise puisse faire face aux imprévus"
    Dans ce cas, l'intérim et les CDD sont déjà adaptés... et on sait quand ça se termine !!!

    Bref, je suis 100% contre, et j'ai mal aux jambes d'avoir défilé à Caen ce matin Razz

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mar 4 Avr - 23:46

    Danilo, merci de ne pas faire parti de ceux qui défilent sans s'etre bien renseigné. C'est tout à ton honneur.

    >Avec le CDD, tu sais à quoi t'en tenir. Ton contrat se termine à telle date, et tu peux commencer à chercher du taf avant la fin.

    Actuellement indépendant, c'est mon quotidien, je sais très bien ce que l'on ressent (peut etre même en pire vu les mensonge des SSII). Mais là, CDD ou CNE, c'est kif kif. En CDD tu espere souvant etre prix en CDI derrière, donc je ne pense pas que l'on continue de rechercher assez pour la suite.

    > Avec un CPE, tu es dans le flou complet. La veille des deux ans, tu peux recevoir ton billet d'adieu.

    Et donc avoir ta periode de préavis. pour retomber sur tes pieds.

    >Autre chose : jamais une banque ne te prêtera de thunes pour acheter une baraque.

    Ben as tu lu l'étude dont j'ai donné le lien qui constatait le comportement des banquiers face aux CNE? Je le redonne, le voici.

    Et au besoin, on peut se permettre de rappeler au banqueir cette engagement qu'ils ont pris. C'est comme toute négociation : il ne faut laisser croitre à son interlocuteur qu'il est en position de force lorsque ce n'est pas le cas que quand ca nous arrange.

    Si ton banquier te dis "je ne peux pas vous accorder votre pret vous êtes en CNE, si il a fait l'erreur de te le mettre par écrit tu l'allume. Et pour ma part, ma banque lm'a tellement menti avec un CDI de 5 ans que je ne ferais plus aucune tractation avec une banque sans avoir de trace de ce que l'on me dit... quite à enregistrer les discussions.

    Mais là on dévie sur un autre débat : les déviances comportementales des banquiers qui ont l'habitude que leurs clients rampent devant eux, alors qu'ils sont tenu par un devoir de non discrimination.


    Citation 1 =>
    > Vrai.

    >Mais comment négocier une augmentation de salaire lorsque le patron peut rompre le contrat aussi aisément ? Le premier qui moufte, il passe à la trappe, et au suivant. En plus, il sert d'exemple pour les autres...

    Alors on ne négocie une augmentation qu'avec de bons atout en manche. Normalement cet atout c'est etre précieux pour ton entreprise. Si tu ne l'est pas ce n'est même pas la peine de négocier. Et si tu l'es, tu ne sera pas licensier juste parce que tu as demandé une augmentation.

    Du reste la personne qui demande une augmentation et ne l'obtient pas fini souvant par partir... ce qui économise 10% des salaires versés dans le cas d'un CNE (8% pour l'employé et 2% pour l'Assedic).

    Donc au pire l'augmentation sera simplement refusée.

    Citation 2
    >Idem point 1.

    Un 2e vrai donc.

    >En CDI, j'ai actuellement toutes les peines du monde à décoller du minimum garanti par ma convention collective. Pour être franc, mon DRH m'a clairement dit que je n'en décollerai jamais.

    Ton DRH est un menteur. Recherche ailleurs, trouve (pas besoin de trouver une offre qui t'interesse vraiemnt, notament sur le plan géographique) et dis leur:"si vous ne m'augmentez pas je pars". Habituellement son discours change. C'est une question de rapport de force, comme dans toute négociation. (Ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit, pour bien négocier il faut être en position deforce, mais ca ne veut pas dire qu'il faille en abuser).

    Et s'il est impossible de trouver autre chose, c'est logique qu'ils ne t'augmentent pas. Sauf une imporbable reconversion tu ne pourra pas partir.

    > Et a conclu en disant que c'était la faute de la convention qui obligeait à un minimum...

    Encore plus menteur, maintenant il déforme le sens du mot "minimum". N'hesite pas à sortir le texte lui même en entretien et à lui citer des passages.

    Citation 3

    Encore un vrai.

    Citation 4.

    Encore un vrai.


    Citation 5

    >Personnellement, en tant que patron, si j'ai le choix entre les deux, je proposerai un contrat qui m'avantage clairement : CPE, en avant toute !

    Et bien tu te trompe. Si ton besoin a une durée fixe, le CDD sera plus intéressant. Si ton patron a la certitude que tu conviendra au poste, ou que s'il doit te virer ce sera pour une raison justifiable (licenciement éconiomique notament) il te proposera sans doute un CDI (et on a vu qu'il avait plein deraison financières pour le faire).

    Pour preuve de ce que j'avance : les PME on continué de proposer des CDD des CDI et d'utiliser l'Interim malgrès l'apparition du CNE. Ce sera pareil pour le CPE.

    C'est donc encore un vrai.


    Citation 6.

    Vrai.

    >"l'employé tout comme l'employeur se retrouvent lésés par la "publicité mensongère" autour du contrat."

    Euh, ce sont les détracteurs du CNE qui ont fait cette publicité ci. Et t'inquiete que les impacts financier des procès perdu vont vite remettre les patrons abusant dans le droit chemin.

    >7.
    Cette allocation est-elle compatible avec le RMI ?

    Dans ce genre de cas on prends ce qui arrange au mieux l'individu il me semble.

    En revanche, le RMI peut être cumulé avec la totalité des revenus issus d’une activité professionnelle ou d’une formation rémunérée jusqu’à la première révision trimestrielle

    Encore un vrai. Un vrai bof car des allocations pas ellevées, mais un vrai.

    > Si non, à combien se monte la différence avec le RMI ?

    On n'a pas le droit au RMI avant 25 ans (à moins d'avoir un enfant à charge).

    Mais pour l'année où ca se recouvre :

    433,06 €/mois pour le RMI
    492 €/mois pour le CPE

    C'est marrant sur un autre site j'ais lu 1€ de plus par jour et la ca fait 2...

    Mais à noter qu'à partir de 6 mois, date à laquelle on ouvres les drois au chommage classique, les allocations pour un CPE deviennent rigoureusement identique à celle d'un CDI.


    Citation 8.

    >Mais de combien est ce préavis ? Quelques semaines, à tout casser. Je subodore l'arnaque quand on se contente de me dire que le préavis augmente sans pour autant annoncer une seule durée...

    Et bien renseigne toi un poil plus au lieu de subodorer.

    Hop une petit récapitulatif. J'admet il est pas top vu qu'il considère les 2 ans comme une periode d'essais, ce que ca n'est pas (vu qu'en periode d'essais on peu du jour au lendeman ne plus avoir de travail alors que là il y a préavis passé les 15 premiers jours).

    Passé un mois c'est 15j, et après 6 mois, c'est un mois.


    Citation 9

    >Vu comment les CDI sont mal traités, ça ne les engage pas à grand chose...

    On repart sur le débat du comportment des banquiers.

    Mais bon, dans l'ensembles ces accords sont respectés, donc ca fait un vrai de plus.


    Citation 10

    >Calculez avec moi : vous êtes en période d'essai pendant 24 mois. Et vos loyers impayés sont couverts pendant 18 mois. Pourquoi une différence de 6 mois ? Mystère...

    Parce que tout doit bien être financé d'une manière ou d'une autre... et peut-être parce que 18 mois c'est déjà suffisament superieur à une année pour permettre de changer de logement, ou simplement de retrouver un logement.

    Toujours est-t-il que c'est un vrai de plus.

    >L'avance de caution est cependant une bonne chose. Pourquoi ne pas la généraliser ?

    Parce que ca se finance. File moi un max d'argent pretté à taux 0, et deviens millioanire juste en placant ledit argent de façon sécurisé.


    >Bref, même le site du premier ministre est un peu flou en ce qui concerne les avantages accordés aux signataires d'un CPE.

    On appele ca une résumé. Ca ne peut être exaustif sans être indigeste. Le but était simplement de lutter contre des idées récus.

    > A part pour les patrons, qui ont un intérêt certain...

    Tu as toi même admis qu'il y avait plusieurs intérets pour les employés dans ce résumé.

    En tout cas pour ma part, j'ai vu 10 vrai sur 10 citations.


    >Citation d'Hazouz Begag, de tête : "Les patrons qui prendront leur pied à licencier au bout de deux ans moins un jour ne seront à mon avis pas très nombreux."
    >Réponse de moi, de tête aussi : "Quel est l'intérêt de la période d'essai de deux ans alors ?"

    Ce n'est pas une periode d'essais. Deplus, "pas très nombreux" ne veux pas dire inexistant. Mais à mon avis qce que ce sociologue d'Hazouz Begag (et non politicien ou expert en communication...) a voulu dire, c'est qu'ils attendrons rarement la fin des 2 ans une fois la certitude acquis que la personne ne convient pas.

    >J'imagine que la réponse serait du genre : "pour que l'entreprise puisse faire face aux imprévus"
    >Dans ce cas, l'intérim et les CDD sont déjà adaptés... et on sait quand ça se termine !!!

    Pas vraiment pour l'interim vu que ca peut être reconduit plusieurs fois. Mais oui dans l'ensemble, sur ce point tu as raison. A noter que ca n'arrange pas forcément les boites d'interims qui pourraient perdre la clientelle des jeunes sans experience professionnel.


    ...............

    En tout cas voici un super site que j'ai trouvé. C'est le blog d'un juriste, et là il faisait un point sur le CPE d'un point de vue légal. C'est très interessant et accessible.
    [/url]
    avatar
    Ambrien
    [Grand Maître]
    [Grand Maître]

    Nombre de messages : 10279
    Age : 39
    Localisation : Le Havre
    Date d'inscription : 14/12/2005

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Ambrien le Mer 5 Avr - 6:16

    L'argument basé sur l'argent, c'est des chiffres et donc objectif. Le social, c'est forcément subjectif. Moi je veux du changement, un autre voudra de la sécurité. Là ou je vais vouloir la capacité d'influer, un autre voudra se sentir encadré...

    Ca résumé assez bien le fossé entre nous.
    Je pense avoir fait le tour avec vous de la question...

    Mon avis sur le CPE reste inchangé même si j'ai lu tous vos arguments. Je ne regrette pas d'être aller manifesté et estime que le CPE est relativement bien estimé par la masse des gens qui manifestent que le reflet donné par les médias n'est pas aussi erroné que tu le prétendais.

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mer 5 Avr - 9:39

    Bof, sur le coups du "on pourra pas emprunter ou se loger, scandé régulièrement, c'est faux.

    Sur le coup periode d'essais de 2 ans, c'est faux.

    Sur le coup de les patron vont viré sans raison, c'est faux. (Attention, je n'ai pas dis qu'ils n'allaient pas le faire avec de mauvaise raisons sans les dire).

    Sur le coup "le droit du travail ne s'applique plus pas pour un CPE" C'est faux

    ...

    Ca fait beaucopup d'affirmations des manifestants, des syndicats, et de certains hommes de gauche, fausses, la plus grave étant la dernière.

    Maintenant, manifester contre pour des raisons autres que celles-ci, des raisons réelles est tout à fait valable.

    Ca résumé assez bien le fossé entre nous.

    Peut-etre, mais en aucune manière est-ce cela qui m'incite à croire que le CPE aidera des jeunes à trouver un tout premier emplois qui leur ouvrira la porte des emplois où un minimum d'experience est requis. Cette notion ci tu semble la négliger. Elle est pourtant sociale plus que chiffrée (mais c'est vrai qu'elle ne change pas le nombre d'emplois total).

    Tu dis avoir lu tout nos arguments, mais as tu lu le dernier lien que j'ai donné sur le blog de l'avocat?

    Pour ma part, j'essaillerais d'en rester aussi là, même si je trouve que tu néglige beaucoup des réalités du monde du travail (le coup du 1er emplois, le cout des recrutement, l'interet qu'a une entreprise à gardé un employé lui rapportant del'argent, ect...).

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mer 5 Avr - 10:00

    Astrid a écrit:Pour ma part, j'essaillerais d'en rester aussi là, même si je trouve que tu néglige beaucoup des réalités du monde du travail (le coup du 1er emplois, le cout des recrutement, l'interet qu'a une entreprise à gardé un employé lui rapportant del'argent, ect...).

    + 1
    Et même au dela de l'entreprise, ton supérieur direct (qui est lui aussi un employé) ne souhaite en général pas se défaire de ces bons éléments, parce qu'après, le boulot de son subordonné, c'est à lui de se le coltiner.
    avatar
    Ambrien
    [Grand Maître]
    [Grand Maître]

    Nombre de messages : 10279
    Age : 39
    Localisation : Le Havre
    Date d'inscription : 14/12/2005

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Ambrien le Mer 5 Avr - 10:51

    Tu dis avoir lu tout nos arguments, mais as tu lu le dernier lien que j'ai donné sur le blog de l'avocat?

    Pour ma part, j'essaillerais d'en rester aussi là, même si je trouve que tu néglige beaucoup des réalités du monde du travail (le coup du 1er emplois, le cout des recrutement, l'interet qu'a une entreprise à gardé un employé lui rapportant del'argent, ect...).

    Oui, je l'ai lu ce matin rapidement, mais j'avoue en avoir un peu marre de me taper des pages de textes concernant le CPE, je crois sincèrement que l'essentiel a déjà été dit.

    Concernant "ma négligence", je trouve le terme fort. Disons qu'il est vrai que les préoccupations des entreprises m'interessent moins que celles des salariés.

    Enfin j'ajouterai, qu'il est bon de savoir clore une discussion sur un différent, c'est une preuve d'ouverture d'esprit.

    La seule chose que je regrette dans cette discussion c'est que j'ai pris un certain nombre de remarques personnellement et Ian également je crois, ce qui ne devrait pas être le cas sur un forum tel que celui-ci.

    J'aurai pu clore la conversation dès le début en arguant que le forum n'a pas été conçu pour cela mais je ne suis pas sectaire, j'espère qu'on arrivera à mieux communiquer et respecter l'avis des autres sans les blesser à l'avenir.

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mer 5 Avr - 15:11

    Ambrien a écrit:
    Concernant "ma négligence", je trouve le terme fort. Disons qu'il est vrai que les préoccupations des entreprises m'interessent moins que celles des salariés.

    Le terme "négliger" n'est pas aussi fort que le terme "négligeance", surtout dans la bouche d'un scientifique. En physique on passait notre temps à négliger les frottements, et ce n'était pas systématiquement une erreur.

    C'est dans ce sens là que je l'ai employé. Pour mon dictionnaire c'est "ne pas prendre en compte, en considération"... C'est nettement moins péjoratif, je pense que tu l'as compris.

    Pour ma part quand j'aborde un sujet, quel qu'il soit, j'essaille de le regarder selon tout les angles possibles (cf le cercle des poêtes disparus), et d'essailler d'anticiper les conséquences directes et indirectes, même les plus inatendues (par exemple les effet pervers sur l'embauche des plus de 50 ans dela plus grande protection dont ils jouissent contre les licensiement).

    Mais c'est ma méthode, et je ne saurait l'imposer. Elle a ses défaut, notament celui de souvant donner l'impression que je suis toujours en désacord sur tout, alors même que je critique quelques points précis et non l'ensemble.

    Ambrien a écrit:
    Enfin j'ajouterai, qu'il est bon de savoir clore une discussion sur un différent, c'est une preuve d'ouverture d'esprit.

    Tout à fait.

    Renaud a bien résumé ce genre de situation:

    Comment veux-tu que j' sois d'accord avec toi?
    J'ai d'jà du mal à être d'accord Avec moi

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mer 5 Avr - 15:21

    Perso, quand il y a un débat politique dans le bureau (genre CPE) ça s'échauffe toujours. Le but, c'est que ça finisse bien.
    Mais il est vrai que la difficulté d'un forum est qu'on ne peut pas nuancer nos propos par notre attitude et notre manière de dire la phrase. C'est potentiellement un peu plus sensible. Mais bon, je pense qu'on est assez grand pour savoir qu'il n'y a rien de personnel dans toute cette discussion (même si ça me fait un peu mal de fréquenter un forum de syndicalistes Suspect ).

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mer 5 Avr - 16:49

    Arrètes Ian tu deviens blessant...
    Je ne suis pas syndicaliste, je ne fais pas de politique, je ne suis pas croyant et pourtant je fréquentes ce forum tout comme toi et comme bien d'autres...
    avatar
    Ambrien
    [Grand Maître]
    [Grand Maître]

    Nombre de messages : 10279
    Age : 39
    Localisation : Le Havre
    Date d'inscription : 14/12/2005

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Ambrien le Mer 5 Avr - 17:47

    même si ça me fait un peu mal de fréquenter un forum de syndicalistes ).

    Il est con ce Ian ! Wink
    avatar
    Ambrien
    [Grand Maître]
    [Grand Maître]

    Nombre de messages : 10279
    Age : 39
    Localisation : Le Havre
    Date d'inscription : 14/12/2005

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Ambrien le Mer 5 Avr - 17:48

    cagui76 a écrit:Arrètes Ian tu deviens blessant...
    Je ne suis pas syndicaliste, je ne fais pas de politique, je ne suis pas croyant et pourtant je fréquentes ce forum tout comme toi et comme bien d'autres...


    j:kbv

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mer 5 Avr - 18:23

    cagui76 a écrit:Arrètes Ian tu deviens blessant...
    Je ne suis pas syndicaliste, je ne fais pas de politique, je ne suis pas croyant et pourtant je fréquentes ce forum tout comme toi et comme bien d'autres...

    J'utilisais volontairement un smiley pour indiquer que c'était évidemment ironique Wink

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Mer 5 Avr - 19:33

    Ah?
    Donc si je comprends bien on peut tout dire du moment que l'on met un smiley.
    Vous êtes une belle bande de ...s Very Happy

    Invité
    Invité

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Invité le Jeu 6 Avr - 9:10

    Vous avez koi contre les syndicalistes

    Vive SUD tyfkgfkgf

    (c'est quel parti/orientation au fait sud ?)

    Et perso, quelques-soient les gens, j'évite toujours de parler politique, que ce soit avec des gauchistes, des extrêmes ou des divers droites. Ca chauffe toujours quoiqu'il arrive...

    Contenu sponsorisé

    schtroumpf Re: Grève

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 27 Juin - 1:52